ACCUEIL  > Archives
Familigue, la force d’un réseau

Rencontre avec Serge Hamon, Président de l’Amicale laïque de Merdrignac

Voilà plus de 30 ans que Serge Hamon, accompagné de sa centaine d’adhérents, met son énergie et son goût des autres au service de son territoire. Rencontre avec l’une des nombreuses associations actives du réseau Ligue22.

LEN : Bonjour Serge, peux-tu en quelques mots nous présenter l’Amicale Laïque que tu présides aujourd’hui ?
SH 
: Nous sommes une association implantée sur une commune de 3000 habitants au sud du département au sein de Loudéac Communauté Bretagne Centre. J’ai la chance de présider cette amicale depuis plusieurs dizaines d’années et d’être entouré d’une équipe formidable de bénévoles. Nous développons notamment une section handball qui évolue en championnat départemental (seniors hommes) avec une jeune école de hand qui devrait s’étoffer avec la fusion envisagée avec le Handball-Club Mené (Plessala).     
Nous organisons également des soirées récréatives (concert/théâtre), participons à la Fête de mots Familiers organisée par la ligue depuis de nombreuses années (Cycle 3, école et collège désormais). Nous sommes très engagés auprès de l’école et apportons notamment une attention particulière à l’éveil au tri sélectif auprès des élèves (Collecte mensuelle de papiers, livres, journaux,...).

 L’éducation populaire n’est pas un vain mot pour nous et nous avons à coeur de mettre l’accent sur l’accès à la culture pour tous à travers la gestion de la Galerie d’art à vocation pédagogique située dans le groupe scolaire «le petit prince».

LEN : Cette galerie connaît un véritable succès aujourd’hui, peux-tu nous en dire davantage ?
SH
 : Elle a été créée en 1992, à l’initiative de mon épouse, alors enseignante puis Directrice de l’école. Nous y apportons un soin tout particulier et sommes fiers de ce lieu unique en Côtes d’Armor. Nous accueillions 4 à 5 fois par an des expositions d’art contemporain et animons des ateliers de pratiques artistiques. Les artistes que nous recevons ont une certaine renommée et viennent des 4 coins de la France. C’est une chance incroyable que de pouvoir offrir un accès à la culture de cette qualité, cela permet de s’ouvrir au monde, de le questionner, de le nuancer, d’enrichir notre connaissance et de donner notamment aux plus jeunes l’opportunité de partager autre chose que des photos sur les réseaux sociaux.

LEN : Il vous faut du soutien pour mener à bien toutes ces actions, comment faites-vous ?
SH :
Oui c’est vrai, le premier des soutiens c’est celui des bénévoles; sans eux rien ne serait possible, c’est un groupe soudé où règne une véritable convivialité entre les membres…et ça, ça n’a pas de prix! Nous pouvons également compter sur le soutien de la municipalité qui nous verse une subvention annuelle pour le fonctionnement et les initiatives diverses conduites toute l’année.
En ce qui concerne la Galerie, le Conseil Départemental et la Mairie sont aussi à nos côtés ainsi que les partenaires scolaires locaux (A.P.E. école, F.S.E. Collège et le Lycée du Mené) avec le soutien logistique de l’Office de Développement Culturel du Mené. Cette synergie est très importante pour nous. Elle contribue à nous donner plus de visibilité, bénéficiant ainsi d’’une véritable reconnaissance de l’action culturelle que nous menons sur la commune et au-delà.

LEN: Quel regard portes-tu sur l’évolution de l’activité de l’association depuis ces dernières années?
SH:
Le rapport à l’école a beaucoup évolué, nous pouvons regretter l’implication insuffisante de certains  enseignants et parents d’élèves au sein de notre structure. Tous attendent beaucoup de l’Amicale Laïque mais il faudrait que ça fonctionne dans les deux sens. Les liens se sont distendus et mériteraient d’être à nouveau consolidés. Auparavant les gens s’investissaient dans la durée, partageaient des valeurs communes et fortes, appréciaient de se retrouver et de construire collectivement, désormais l’individualisme est beaucoup plus fort, le collectif marque le pas et l’engagement perd de sa vivacité.

LEN: Comment envisagez-vous l’avenir et le rôle de l’Amicale laïque aujourd’hui ?
SH 
: Les Amicales Laïques ont un rôle important, elles doivent permettre aux générations futures notamment de prendre conscience de la nécessité de construire les choses dans la durée, afin de dépasser les difficultés, d’imaginer et de construire le monde de demain. Les valeurs de solidarité, de tolérance , d’éducation et de démocratie sont plus que jamais indispensables au bien-être de notre société pour que vive et s’exprime la citoyenneté. Nous continuons sur cette voie et les projets ne manquent pas.

                Ainsi, nous accueillerons notamment l’exposition «A l’école comme à la guerre» au mois de janvier en partenariat avec les archives départementales, le musée de l’école de Bothoa et le Souvenir Français. Il s’agit là d’un devoir de mémoire essentiel qui fait sens auprès des jeunes. Il est important de comprendre hier pour mieux anticiper demain.

                Un vœu en ce début d’année: que toutes les bonnes volontés s’impliquent, par-delà leur diversité, pour redonner du sens et de la dynamique à la vie associative, terreau du mieux vivre ensemble, surtout dans nos contrées éloignées des grands centres de décision en mettant en avant les valeurs de laïcité qui nous sont chères.



Recherche


Inscription newsletter


Ressources

CRDVA 22

Ligue de l'enseignement des Côtes d'Armor - 89, boulevard Edouard Prigent - 22000 Saint-Brieuc
T 02.96.94.16.08 - E-mail : laligue22@laligue22.org - Politique de confidentialité - Mentions légales

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et mesurer le trafic de notre site internet. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus
J'accepte