ACCUEIL  > Actualités
PORTRAIT de Jean-Claude Lanoë, président de l’USEP

Président de l’Union sportive de l’enseignement primaire des Côtes-d’Armor (USEP 22) depuis près de 30 ans, Jean-Claude Lanoë est un fervent défenseur de la citoyenneté à travers les pratiques sportives des écoliers. Guidé par ses convictions, tout au long de sa carrière d’enseignant et au-delà, il s’attache aussi bénévolement à défendre les rencontres sportives comme opportunités de mise en œuvre des compétences acquises à l’école et étapes incontournables du parcours scolaire et citoyen.

Ligue de l’Enseignement (LEN) : Bonjour Jean-Claude. Quel est votre parcours et qu’est-ce qui a motivé une telle fidélité à la présidence de l’USEP 22 ?

Jean-Claude Lanoë (JC L) : Formé à l’Ecole normale, j’ai rejoint la communauté enseignante en 1970. J’ai d’abord enseigné en Ecosse, en Arabie Saoudite, puis à Dinan, pour finalement intégrer l’école de l’Etablette à Saint-Brieuc. J’ai participé à la construction de cet établissement qui s’inscrivait dans le courant des écoles dites « à aires ouvertes ». La vie et les projets de l’école s’animaient grâce à la concertation et le travail en équipe des instituteurs, le décloisonnement entre les classes, une pédagogie active, etc. J’y enseignais l’anglais, les maths… et l’EPS. Ce qui m’a conduit au début des années 80 à mes premières rencontres USEP sous leurs deux aspects, côté élèves et côté délégués. J’ai à la fois pris toute la dimension du réseau laïque et mesuré pleinement l’importance d’une association USEP à l’école. Comme une évidence, celle de l’école de l’Etablette a été créée en 1987. En toute logique, elle était affiliée aux deux fédérations départementales, USEP 22 et Ligue de l’enseignement des Côtes-d’Armor. Et puis en 1992, sous l’impulsion du délégué départemental USEP 22 de l’époque avec lequel je collaborais étroitement, j’ai pris la présidence de la fédération. Sous cette double compétence, professionnelle et associative, il s’agissait de motiver et renforcer le lien inséparable entre l’USEP 22, ses actions, et le sport scolaire.

LEN : Comment concevez-vous le rôle de l’USEP ?

JC L : L’USEP est un guide. Le calendrier des rencontres est pensé pour impulser le projet des classes tout en l’enrichissant. Ce rôle fait d’ailleurs l’objet d’une convention avec l’Education nationale qui reconnait le bien-fondé des rencontres sportives proposées. Dans le respect des objectifs pédagogiques nationaux, l’enseignement sportif contribue à la construction citoyenne et sportive des élèves, il prend, avec l’USEP, encore plus de sens. Nous avons aussi un rôle fédérateur fort. L’association est un terrain d’échanges très riches entre parents, élèves, enseignants et institutionnels. Elle est d’une part centre de ressources pédagogiques, matérielles et de formations, et d’autre part, une association créatrice de lien, social et professionnel.

LEN : Sur une jolie dynamique, vous souhaitez passer le relai. Selon vous, quelles sont les clés pour maintenir le cap et préserver le sens de l’action USEP 22 au sein de l’école publique ? 

JC L : Si la fédération départementale peut compter sur le soutien des collectivités et l’adhésion de 70 associations, la position financière de l’association reste incertaine. Trop d’écoles ou de collègues sont encore « à côté » de notre réseau. L’enjeu est de maintenir un juste équilibre entre l’association « prestataires de services » et l’association de militants. Pour cela, le prochain président, au fait de l’école active, se doit d’être acteur actif du bureau et des rencontres. Sur ces conditions, avec un nouvel élan et un nouvel enthousiasme, le challenge sera certainement bien relevé et la dynamique maintenue. A travers des rencontres sportives de qualité, l’USEP reste garante d’un parcours sportif et citoyen de l’élève cohérent et solide. C’est réconfortant. Nous nous félicitons aussi, grâce à l’expertise du délégué et des animateurs, de pouvoir proposer une telle diversité d’actions régies par l’attitude santé. « Avec l’USEP, le sport c’est pour la vie ». A noter aussi que le congrès des enfants a rencontré un beau succès avec une forte participation, ce qui implique par conséquent, une meilleure connaissance de l’USEP.

LEN : Voilà qui promet de nouvelles adhésions ! Quelles sont les promesses d’un tel engagement ?

JC L : Déjà, c’est renforcer le projet pédagogique dans la mesure où l’élève se voit offrir un cadre éducatif de parcours sportif, associatif et citoyen. Et puis les réussites de ce parcours sont d’autant plus grandes lorsqu’elles sont le fait des enfants, des enseignants, des parents et aussi des conseillers pédagogiques. Tout cela dans un souci de partage très représentatif. Appartenir à un mouvement sportif et pédagogique est « un plus » indiscutable. Pour les enseignants aussi.

LEN : Qu’est-ce que l’on peut souhaiter pour l’avenir de l’USEP 22 ? Et puis pour vous, plus personnellement ?

JC L : A mon sens, tout d’abord, notre force repose sur un dynamisme incontestable. Il ne doit pas fléchir pour garantir la pérennité des 4 emplois au sein de l’USEP 22. Ensuite, ces 4 emplois, ce sont 4 personnes expertes qui œuvrent au quotidien pour des rencontres de qualité et en toute sécurité. Ceci témoigne de notre sérieux auprès de l’Education nationale. Et pour finir, la poursuite de cette étroite collaboration avec les associations adhérentes et leurs membres actifs. Travailler à leurs côtés pour des gens investis et mobilisés nous permet d’organiser des rencontres sportives, de mener des actions, et des projets toujours aussi motivants. Après toutes ces années, je souhaite que cet élan se maintienne, mais il est temps pour moi de passer le relais à une ou un collègue. Je resterai bien entendu attentif, lors de mes rencontres avec les enfants, les collègues et les parents, aux échos de fierté et de satisfaction portés par les actions de l’USEP 22. Pour ma part, je reste fier et satisfait de la tâche accomplie au service de la Ligue de l’enseignement des Côtes-d’Armor et de l’école publique laïque.



A consulter

Recherche


Inscription newsletter


Ressources

CRDVA 22

Ligue de l'enseignement des Côtes d'Armor - 89, boulevard Edouard Prigent - 22000 Saint-Brieuc
T 02.96.94.16.08 - E-mail : laligue22@laligue22.org - Politique de confidentialité - Mentions légales

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et mesurer le trafic de notre site internet. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus
J'accepte