ACCUEIL  > Actualités
Corps européen de solidarité : Nadine Thiery accueillera Bruno Reis du 2 novembre 2020 à fin juin 2021 au CFA de Ploufragan

Le Centre de formation des apprenti·es de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Côtes d’Armor accompagne chaque année la formation en alternance de 1600 jeunes. 60 diplômes et certifications, du CAP à la Licence, sont proposés sur une dizaine de filières telles qu’entre autres l’hôtellerie, les métiers alimentaires, l’automobile, la pharmacie, la vente ou encore la menuiserie. Nous avons rencontré Nadine Thiery, référente mobilité au sein de l’établissement. Elle est tutrice pour la première fois cette année d’un jeune volontaire. Bruno Reis s’apprête à quitter le Portugal pour rejoindre la Bretagne le temps de quelques mois. Sa mission sera d’accompagner les futurs diplomé·es dans une étape de leur projet professionnel. Ils devront réaliser un « Chef d’œuvre », épreuve du CAP impulsée par le Ministère de l’éducation nationale, sur le thème du développement durable et de la valorisation des déchets.

Bonjour Nadine, vous êtes référente mobilité au CFA, en quoi cela consiste ?

Après avoir été responsable de la filière hôtellerie/alimentaire, j’assure depuis 2 ans la mission de référente mobilité au sein du CFA. Dans le cadre des programmes de mobilités Erasmus+, j’accompagne les apprenti·es dans leurs expériences de mobilités. Les mobilités courtes consistent à accompagner durant quinze jours des groupes d’apprenti·es en formation dans des entreprises de leur filière en Europe. Les mobilités longues interviennent, elles, à l’issue de l’obtention du diplôme. Pour cela, je travaille en étroite collaboration avec mes collègues et la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie de Bretagne sur le projet MOVIL’APP. Il s’agit pour moi de pré-sélectionner au CFA les candidats au départ qui souhaiteraient travailler pendant 4 à 6 mois à l’étranger.

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée de la mobilité européenne pour les projets des apprenti·es ?

D’abord, c’est une opportunité d’ouverture interculturelle, c’est sûr. Cela permet de recontextualiser son métier en fonction d’une autre culture, d’un autre environnement, de manières de faire différentes. Ils ou elles appréhendent des pratiques nouvelles, avec des technologies différentes. Et puis l’exercice des langues étrangères aussi. C’est plus facile de parler étranger à l’étranger, on est obligé de se faire comprendre.

C’est la première fois que vous accueillez un volontaire. Qu’est-ce qui a motivé votre démarche ?

Nous avons participé aux Erasmus Days en 2019 en partenariat avec Europ’Armor. Plusieurs volontaires sont venu·es témoigner de manière très positive de leurs expériences. Et là, nos apprenti·es ont été totalement séduit·es par la mobilité ! Cette belle manifestation d’intérêt de leur part a été le déclic : pourquoi ne pas accueillir un volontaire au CFA ? Bruno va participer aux projets professionnels des groupes en apportant une vision nouvelle des choses, un point de vue et une expérience différente en lien avec le développement durable. En même temps, lui découvrira la culture française et les spécificités bretonnes. L’ouverture à l’autre est forcément enrichissante, pour tout le monde.

Quelles ont été les étapes pour vous lancer ?

J’ai d’abord pris contact avec l’équipe de la Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor qui m’a expliqué le fonctionnement du Corps européen de solidarité, les étapes administratives et d’organisation à suivre. Et puis il y a eu le confinement qui a tout stoppé. Lorsque l'on a pu reprendre, nous avons constitué le dossier d’accréditation qui est obligatoire, puis nous nous sommes entretenus avec le chargé de mission Erasmus+ pour la Bretagne.

Vous serez la tutrice de Bruno pendant son séjour : quel sera votre rôle ? Quelles sont les personnes impliquées dans ce projet d’accueil et de suivi de mission ?

J’ai suivi la formation de tuteur·rice de volontaire en ligne. Là, j’ai beaucoup appris pour accueillir et accompagner au mieux Bruno. Avant son arrivée, pendant sa mission et après, l’objectif est que tout se passe bien pour l’établissement, les apprenti·es et pour lui dans son projet personnel. Je dois donc veiller à bien l’accueillir, organiser les plannings, suivre ses activités, le mettre en relation et initier des rencontres dans son nouvel environnement… En interne, certain·es de mes collègues participeront à tout cela, par exemple le Responsable pédagogique du CFA, la Responsable de la médiathèque, le Référent pédagogique numérique. Tout ce qui facilitera son intégration et la mission de Bruno servira aux projets de chacun·e.

Bruno arrive bientôt. Il nous reste quelques mots à dire…

Degemer mat, bienvenue, bem-vindo Bruno !



Recherche


Inscription newsletter


Ressources

CRDVA 22

Ligue de l'enseignement des Côtes d'Armor - 89, boulevard Edouard Prigent - 22000 Saint-Brieuc
T 02.96.94.16.08 - E-mail : laligue22@laligue22.org - Politique de confidentialité - Mentions légales

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et mesurer le trafic de notre site internet. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus
J'accepte