ACCUEIL  > Actualités
Vous aviez dit élections européennes ?

Faisant suite aux résultats des élections européennes et à l’annonce de dissolution de l’Assemblée nationale, Hélène Lacassagne, présidente, et Martine Besson, vice-présidente déléguée en charge de l’Europe, se font porte-parole de la Ligue de l’enseignement et de son réseau national.

« Quand les blés sont sous la grêle 
Bien fou qui fait le délicat 
Fou qui songe à ses querelles 
Au cœur du combat commun ».

Louis Aragon. La rose et le réséda

 


 

Ainsi donc, le scénario prévu par les sondages s’est réalisé. Le Rassemblement national a obtenu 31,5 % des suffrages, soit 30 sièges au Parlement européen. Si on y ajoute les voix de Reconquête, la droite extrême approche les 40 % en France. 

Nous, association d’éducation populaire, aurions pu, dans notre rôle d’acteur de la société civile commenter ces résultats aux élections européennes, nous inquiéter à juste titre de la photographie renvoyée d’une société française, en perte de repères, prêtant l’oreille aux voix des sirènes populistes devant l’absence de justice sociale, de réponses concrètes pour faire face à un quotidien sans perspectives d’un avenir meilleur, dans le contexte d’inflation qui frappe d’autant plus durement les classes populaires. À cela s’ajoute l’insécurité culturelle brandie avec la peur de "l’autre", la guerre qui ne trouve pas d’issue en Ukraine…

Nous aurions pu partager le constat d’une avancée des extrêmes droites également pour Fratelli d’Italia, du PIS polonais, de l’AFD allemande, et du Fidesz hongrois qui forment les gros contingents au Parlement européen, réunissant plus de la moitié de l’ensemble des élus de l’extrême. Leur normalisation est dorénavant actée.

Nous aurions pu nous inquiéter des recompositions et des alliances qui vont se construire au Parlement européen dans un paysage plus fragmenté, et ce même si le PPE (Parti populaire européen dans lequel siège pour la France le Parti républicain) conserve la majorité.

Nous aurions pu réaffirmer, après la rencontre voilà quelques jours, à Rome entre les membres de notre conseil d’administration et notre association partenaire ARCI, toute la pertinence de renforcer et poursuivre notre collaboration au service d’une Europe écologique, sociale et solidaire et fraternelle.

Mais, l’annonce présidentielle d’hier soir nous place devant l’urgence d’un autre péril ! La séquence européenne s’achève et ouvre une crise politique nationale majeure. 

Comment éviter la voie du pire dans le contexte national ?

La Ligue de l’enseignement a pris position depuis son congrès national de 2022, dans un engagement solennel. Elle lutte contre les idées d’extrême droite et a constitué un groupe de travail national pour apporter des réponses concrètes à notre réseau. Elle s’est opposé à la loi immigration votée en début d’année qui n’a fait que conforter les positions du Rassemblement national. 

Devant ces menaces pour la démocratie, pour les valeurs républicaines, elle ne restera pas silencieuse et portera sa voix, avec tous les collectifs œuvrant au service d’une vision humaniste, émancipatrice et juste de la société.

 

Hélène Lacassagne, Martine Besson,
Présidente Vice-présidente déléguée
en charge de l’Europe
 
 
 


Recherche


Inscription newsletter


Ressources

CRDVA 22

Ligue de l'enseignement des Côtes d'Armor - 89, boulevard Edouard Prigent - 22000 Saint-Brieuc
T 02.96.94.16.08 - E-mail : secretariat@ligue-enseignement22.org - Politique de confidentialité - Mentions légales

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et mesurer le trafic de notre site internet. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus
J'accepte